Le bois

Le Bois est une énergie propre ! Cette énergie se positionne dans la catégorie des énergies renouvelables car on considère que pour pousser un arbre fixe autant de CO² dans le sol qu’il en produit quand il brûle.

 

1/ On peut trouver le bois énergie sous trois formes :

■ Les bûches : principe de base qui nécessite de la manutention et de l’espace.

■ Les granulés de bois ou pellet :
Issu du recyclage des sciures des scieries. La sciure est compactée sous pression pour réaliser des pellets (petit granulé), ils peuvent être brûlés dans des poêle ou des chaudières à granulés. Attention pour un poêle à granulés il faut tenir compte de la manipulation des sacs de granulés pour remplir la trémie et du décendrage.

■ La plaquette forestière :
Bois déchiqueté destiné à être brûlé dans une chaudière à plaquette. Les filières de distribution et de production indiquent que l’énergie de ces plaquettes est 60 % moins cher que l’énergie fioul.

 

2/ Les différents types de chaudière bois :

■ La cuisinière et le poêle bouilleur :
Le point le plus important : Un appareil à bois à eau chaude ne doit pas fonctionner à une température d’eau inférieur à 60°C. De ce principe découle la longévité de l’appareil quelque soit sa marque. En complément d’un appareil bois à bûche il est fortement recommandé de mettre une hydro-accumulation (ballon de stockage) on stocke la chaleur dans un gros ballon et on la distribue dans la maison en fonction des besoins, cela permet d’éviter les périodes de surchauffe et de conserver de la chaleur disponible pour la relance du matin. Cette combinaison chaudière + ballon augmente l’inertie ce qui engendre une augmentation du confort et une réduction des contraintes à 3 charges par jour.

■ Le poêle et l’insert à bois :
Ce principe de chauffage peut être élu le principe le moins cher considérant le rapport de l’investissement et de sont coût d’exploitation sur l’idée globale que nous nous faisons du confort et des contraintes qui s’y rapportent ce principe et à classer parmi les plus inconfortables notamment le matin au lever. Le poêle ou l’insert à bois retrouve toute leur noblesse si ont les associe en complément à une autre énergie (électricité, chauffage fioul, chauffage gaz). Le principe étant d’équiper la source de base d’un thermostat d’ambiance programmable qui permet de définir une température souhaité en fonction d’un horaire. A chaque fois que je vais allumer mon poêle à bois le thermostat va détecter l’élévation de température et le système principal va se couper. Le matin la relance est assurée par la source principale, on peut alors parler d’un automatisme naturel de relève entre les énergies, je fais des économies d’énergie mais pas des économies de confort.

■ La Chaudière granulé :
Ce type de chaudière automatique nécessite la pose d’un silo pour le stockage des granulés, ainsi qu’un entretien régulier des carnaux, de la cheminée et de la chaudière. Un décendrage hebdomadaire est à prévoir.

■ Poêle à granulé de bois :
Le principe est le même que pour la chaudière, la trémie de chargement est incorporée, la livraison de pellets s’effectue en sac, remplissage de la trémie tous les 2 jours, un décendrage par semaine.